Les Mariages du Père Olifus (1849) (French Edition)

Google Anzeigen

Historische Romane

Le preneur de corbeaux: – Un matin du mois de mars 1848, en passant de ma chambre à coucher dans mon cabinet de travail, je trouvai comme d’habitude, sur mon bureau, une pile de journaux, et sur cette pile de journaux, une pile de lettres. Parmi ces lettres, il y en avait une dont le large cachet rouge attira tout d’abord mes regards. Elle ne portait pas de timbre d’aucune poste, et était adressée tout simplement: " A monsieur Alexandre Dumas, à Paris;" ce qui indiquait qu’elle avait été remise par une personne tierce. L’écriture avait un caractère étranger, flottant, entre l’écriture anglaise et l’écriture allemande: celui qui l’avait tracée devait avoir l’habitude du commandement, une certaine fermeté de résolution dans l’esprit, le tout mitigé par des élans de cœur et des caprices de pensées qui parfois faisaient de lui un tout autre homme que l’homme apparent. J’aime assez, quand je reçois une lettre d’une écriture inconnue, et que cette lettre me parait venir de quelque personne considérable, j’aime assez à me faire avance et d’après les lignes insignifiantes tracées par cette personne sur la suscription, une idée de son rang, de ses habitudes, de son caractère. Mes réflexions faites, j’ouvris la lettre et je lus ce qui suit: La Haye, 22 février 1848, Monsieur, …………


Mehr auf Amazon:

Les Mariages du Père Olifus (1849) (French Edition)

Facebook Like

Leave a Comment

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.